Notez ce post

Pour aller plus loin : Le suspense continue : Bordeaux-Bègles bat le Racing 92 et rêve d'une finale historique en Top 14

You are currently viewing Bordeaux-Bègles vs. Stade toulousain : une finale du Top 14 qui a tenu toutes ses promesses avec une performance époustouflante

Bordeaux-Bègles vs. Stade toulousain : une finale du Top 14 qui a tenu toutes ses promesses avec une performance époustouflante

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Sport
  • Commentaires de la publication :0 commentaire

Une finale inattendue

Le 28 juin 2024, un événement spectaculaire s’est produit à Marseille lors de la finale du Top 14, opposant le Stade toulousain à l’Union Bordeaux-Bègles. La performance des Toulousains a été rien de moins qu’historique, remportant le match avec un score écrasant de 59-3.

La domination était telle que dès la première mi-temps, l’écart était déjà conséquent. Antoine Dupont, le demi de mêlée du Stade toulousain, a joué un rôle crucial, inscrivant deux essais qui ont mis son équipe sur la voie du succès.

Articles connexes : Le suspense à son comble : comment l'Espagne a décroché sa place pour les huitièmes face à l'Italie

Les moments clés du match

Dès le début, le Stade toulousain a imposé son rythme. À la 6e minute, une percée magistrale de Thibaud Flament a permis à Dupont de marquer le premier essai. Ce moment a donné le ton pour le reste du match, avec Toulouse dominant chaque phase de jeu.

Le coup de grâce est venu à la toute fin, lorsque Ange Capuozzo a fait une remontée spectaculaire pour marquer le dernier essai, portant le score final à 59-3. Cette action a non seulement scellé la victoire mais aussi démontré la supériorité incontestable de Toulouse dans cette compétition.

Articles connexes : Le destin de l'Euro 2024 s'écrit ce samedi : Portugal et Turquie en duel, la Belgique joue son avenir

Réactions et implications

La réaction du capitaine de Bordeaux, Maxime Lucu, à la mi-temps était prémonitoire : « On fait tout ce qu’il ne faut pas. Si on continue comme ça, on en prend 40. » Ses mots se sont avérés exacts, et peut-être même en deçà de la réalité, compte tenu de l’ampleur de la défaite.

La victoire est douce pour Toulouse, qui a non seulement remporté son vingt-troisième Bouclier de Brennus mais a également réalisé son troisième doublé en coupe d’Europe et championnat. Pour Bordeaux, cette défaite marque un moment de réflexion, particulièrement sur leur capacité à gérer la pression des grands matchs.

  • Le cador : Antoine Dupont, encore et toujours.
  • Le fil du match : Un début fulgurant et une fin spectaculaire.
  • Le chiffre : 56, l’écart de points entre les deux équipes.
  • Le tournant du match : Le carton jaune de Tevita Tatafu.
  • La phrase : Maxime Lucu, « On fait tout ce qu’il ne faut pas. Si on continue comme ça, on en prend 40. »

En résumé, cette finale du Top 14 a été un spectacle de rugby à ne pas manquer, avec une performance qui restera dans les annales pour le Stade toulousain et une leçon difficile pour l’Union Bordeaux-Bègles. Leurs fans, tout comme les amateurs de rugby, auront beaucoup à discuter après cette confrontation mémorable.

Notez ce post

Laisser un commentaire